Psychothérapies

La psychothérapie s’adresse à toute personne en souffrance, éprouvant le désir de se confier à une personne neutre et le besoin d’être soutenue pour surmonter une difficulté passagère ou un mal-être chronique.

La psychothérapie repose sur une relation de confiance et de non-dépendance entre le patient et le thérapeute. Le patient trouve ses réponses grâce à un espace qui lui est dédié, espace propice à l’échange et à la parole libératrice.

Les différentes approches

Il existe un grand nombre d’approches théoriques et de techniques dans le champ des psychothérapies. Chaque approche, a ses indications, ses intérêts et ses limites.

J’abonde dans le sens d’une démarche syncrétique dans la mesure où les différentes approches peuvent être articulées, afin d’aider au mieux le patient, dans sa totalité et sa complexité psychique.

La flexibilité et l’adaptabilité du thérapeute sont requises, à travers l’utilisation de différentes techniques, issue de diverses théories. Le thérapeute doit savoir s’adapter, repérer, pour répondre au mieux aux attentes du patient, telle est ma pratique thérapeutique.

Le Psychologue ne prescrit pas de médicaments. Son action consiste à traiter les symptômes du patient par la parole, en mettant des mots sur sa souffrance, afin de donner du sens aux actions et aux événements qui en découlent.

Le Clinicien agit comme un catalyseur des modes de fonctionnement en mettant en lumière des conduites de répétition dans lesquelles un patient peut être enfermé.

Le Psychologue procure un cadre propice au recueil de la parole (neutralité, bienveillance et absence de jugement).

Ma pratique professionnelle

Elle s’inspire de :

  • La thérapie d’orientation analytique

    Cette thérapie s’intéresse aux conflits pulsionnels de l’enfance, refoulés ou inconscients, qui ont un impact dans le présent, et qui agissent sur les mécanismes intrapsychiques.

    Elle vise la résolution des conflits inconscients par la prise de conscience et l’élaboration psychique.

    Le patient, accompagné par son thérapeute, va analyser de manière approfondie son histoire et son passé, afin de comprendre, d’interpréter et de reconstruire ses expériences infantiles.

  • La thérapie par l’hypnose

    L’hypnose est un état de conscience modifiée, état naturel au quotidien (lire un livre, regarder le paysage assis dans un train,…).

    La thérapie par l’hypnose vise à rendre accessible les ressources inconscientes.

    L’hypnothérapie agit ainsi sur l’Inconscient et accompagne vers un changement des croyances afin de dénouer les blocages émotionnels et affectifs

    Cette technique thérapeutique peut aider dans les situations d’addictions (alcool, tabac, drogue), en cas de phobies, anxiété, angoisse et de stress post-traumatique.

  • La psychothérapie humaniste

  • Cette thérapie s’intéresse au patient dans l’engagement de la personne, sa responsabilité, elle fait ressortir le respect de la créativité qui permet le développement personnel de chacun.Le but est de remettre le patient en lien avec ses besoins, ses émotions, ses pensées, afin de favoriser la prise de conscience de soi et l’acceptation de soi.

    Ce processus se met en place à travers une relation empathique.

  • Psychothérapie pour enfant et adolescent

    La psychothérapie offre à l’enfant et à l’adolescent un espace contenant et sécurisant, où il peut exprimer ses difficultés et ses angoisses.

    Les différentes alertes

    Tout dysfonctionnement ou tout changement dans les attitudes ou les habitudes de l’enfant ou de l’adolescent doivent alerter son entourage.

    Les symptômes les plus fréquents pouvant motiver une consultation psychologique sont :

    • Difficultés scolaires, troubles de l’apprentissage,
    • Troubles de la séparation,
    • Anxiété, stress, dépression,
    • Troubles du comportement (hyperactivité, retrait, agressivité…),
    • Des difficultés relationnelles, un manque de confiance et d’affirmation de soi,
    • Troubles du sommeil,
    • Troubles de l’alimentation,
    • Conduites de dépendances,
    • Manifestations somatiques sans origine physiologique,
    • Angoisses psychologiques (maux de ventre, migraines)

     

    Supports utilisés pour la psychothérapie

    Pour l’enfant, la parole, le jeu, le dessin et la pâte à modeler sont les principaux médiateurs utilisés pour l’aider à élaborer psychiquement puis dépasser ses difficultés.

    Pour l’adolescent, la parole et le jeu sont des supports permettant de favoriser le lien, dans un dispositif délimité par un cadre neutre.

  • Le bilan psychologique avec l’enfant et/ou l’adolescent

    La majorité des demandes de bilan psychologique chez l’enfant concerne les difficultés scolaires. Cependant, les demandes peuvent être motivées par des problèmes de comportement dans la famille, des difficultés relationnelles ou de communication. Lorsque des symptômes de mal-être sont perçus, le bilan psychologique peut être un révélateur. Le bilan s’appuie sur l’échelle d’efficience intellectuelle et les tests de personnalité.

    La passation des tests d’efficience intellectuelle et de personnalité qui compose le bilan psychologique se déroule en plusieurs séquences.
    La rencontre avec l’enfant et les parents constitue la première étape.

    La restitution des résultats est importante mais ne revêt pas un caractère scolaire ou médical. Le bilan doit refléter l’observation et l’écoute.

    Le bilan psychologique que je réalise s’inscrit dans une référence psychanalytique pour tirer les conséquences cliniques et théoriques. Le sujet est pris en compte dans sa globalité.
    Ainsi, le bilan psychologique permet de mettre en exergue les nœuds des conflits chez l’enfant sous-tendus par des angoisses intrinsèques à son développement d’une part mais d’autre part à la réaction aux événements extérieurs que l’enfant expérimente.

    A partir des données mises en exergue, des pistes de travail peuvent être préconisées pour une prise en charge adaptée aux besoins de l’enfant, en articulation à la dynamique familiale.

  • Psychothérapie pour adulte

    Chez l’adulte, il s’agit d’une démarche personnelle accompagnée d’une demande d’aide et de soutien.

    Les motifs de consultations sont très variables : toute souffrance et mal-être personnel peuvent entraîner un travail psychothérapeutique :

    • Une souffrance intérieure : anxiété, mal-être, dépression,
    • Des troubles du comportement (alimentaires, obsessionnels compulsifs)
    • Une situation douloureuse : deuil, traumatisme, séparation,
    • Difficultés dans la grossesse et dans la parentalité,
    • Des difficultés relationnelles, un manque de confiance et d’affirmation de soi,
    • Un désir de changement et/ou de travail approfondi sur soi
    • Difficultés vécues au sein du couple, conflits, manque de communication, divorce

     

Consultation de soutien psychologique

Une psychothérapie n’est pas nécessairement longue, elle peut être brève, échelonnée sur quelques séances. Il peut s’agir d’une période transitoire, où le patient est reçu de manière ponctuelle.

Selon la problématique inhérente à chacun et les événements de vie, les consultations de soutien psychologique, à visée thérapeutique, sont ainsi proposées.